Drone de loisir : toute première expérience… en 1996

Je suis un passionné d’objets volants depuis tout petit…

J’imagine que toi aussi si tu lis ces quelques lignes donc tu vas voir que nous allons bien nous comprendre !

Comme la foudre trouve son clocher, les thèmes aéronautiques tels que l’astronomie, astronautique et les origines de l’aéronautique me sont tombés dessus enfant.

J’étais bien moins fringuant sur la plupart des matières scolaires que sur la composition des pulsars, sur la date de création de la nébuleuse du Crabe (1054), sur l’histoire du Baron Von Richthofen à bord de son Fokker Dr.I (que je voulais construire) ou encore sur les noms de tous les astronautes du programme Apollo.

Historique

-1993-

Vers 12 ou 13 ans, je suis devenu trop vieux pour continuer à occuper mes rêves avec des jouets. Je me mets alors à fabriquer mes petits avions et mes premières fusées inertes.
A partir de fiches du Journal du Mickey sur la Conquête Spatiale – que j’ai toujours !! -(oui j’assume :D),  j’ai l’idée de lancer mon propre programme de fusées à l’insu de mes parents.

 

 

 

En voici la première fiche et unique rescapée du temps:

Puis mon programme interstellaire devient compliqué… Si je veux aller plus loin, il faut toucher à de la chimie explosive qui serait trop dangereux pour moi.

En attendant de trouver une solution, je rêvasse en occultant les planètes et la Lune depuis mon télescope Newton de 115mm d’ouverture

-1995-

Je trouve l’ambition de fabriquer mon premier avion en balsa avec un moteur thermique…

En le fabriquant, je me dis que ça aurait pu être vraiment fun si y avait eu de la place pour un caméscope VHS…
Point vocabulaire: pour toi, le lecteur qui n’a pas connu les années 90, une VHS est l’ancêtre du BluRay mais en version analogique ! 😉

Puis je me dis qu’il serait top de fabriquer un truc comme un dirigeable avec un appareil photo au bout ! Pourquoi pas réfléchir sur ce sujet.

Mais le format argentique des appareils de l’époque ne se prêtaient pas vraiment à être embarqué dans un aéronef télépiloté.

-1996-

Ça y est ! Je trouve enfin l’idée ! Avec un copain de classe, nous voila partis pour un nouveau programme de prise de vues aériennes…

Et, à ce moment-là, nous ne savions pas que c’était évidemment totalement illicite !

Je place le récepteur et un servo-moteur de mon avion sur un appareil photo jetable. Le tout porté par un ballon rempli d’hélium pouvant se gonfler jusqu’à 1m de diamètre.

A cette époque Amazon n’existe pas !!! Je ne vous raconte pas la galère pour l’étude de marché surtout quand on a 16 ans !

 

J’essuie un dur échec en voyant le mon système hors de prix chuter à 200m de haut.

Et cet échec nous donne matière pour un nouveau projet. Et nous trouvons une solution économique : un bricolage à partir d’un petit moteur électrique assez puissant, des engrenages récupérés ci et là et nous pouvons installer un système à très faible coût et bien plus léger. Ce système est même plus efficace : le moteur tourne en continue sur la molette de rembobine de pellicule et le bouton reste continuellement sous pression pendant toute la durée du vol.

Et c’est une totale réussite.

Et voici mes premières prises de vues, 10 ans avant les touts premiers drones qui intègrent la photo :

  

A cet instant magique, imagine le bonheur qui m’envahit! La gratitude d’avoir mener ce projet au bout…

Et maintenant ?

Aujourd’hui, tu as de la chance car maintenant les drones accomplisses ce travail… même si tu ne peux évidemment pas filmer en zone peuplée (voir prochainement mon article sur la réglementation du drone de loisir).

Si l’idée est de fabriquer un drone sur mesure, nous verrons plus tard tout ce qui est possible de faire.

Et toi de quand date ton premier vrai drone ? Raconte-nous tout ça dans les commentaires !

Partager l'article
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
    2
    Partages
  • 2
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.